Logo EIPAS
Administration
Identifiant : Mot de Passe :
retour

Accueil

|

Consultations

|

Ateliers
collectifs

|

Services aux
entreprises

|

Actu

|

Ressources
SALARIES
ENTREPRISES

|

Ressources
PROFESSIONNELS
DE SANTE

|

Bulletin
Mieux Vivre
Au Travail

|

Contact

|

Formations

|

EIPAS sarl
Organisme de formation


consultation psychologique à distance
cAteliers pour mieux traverser la crise

Comment mieux vivre le confinement

« Il ne faut pas voir le confinement comme une contrainte ou un problème, mais comme une solution. » Jean-François Clervoy, astronaute

Se méfier des rumeurs et fausses informations

Cette crise sanitaire est propice à la diffusion de fausses informations (fake news), qui augmentent l’anxiété. Il est important d'identifier les informations fiables et celles qui le sont moins et d'être vigilant à toutes les informations circulant sur les réseaux sociaux. Informez-vous sur les sites des institutions.

Expliquer et rassurer les plus jeunes

Pour les jeunes enfants, il n’est pas forcément nécessaire ni souhaitable de donner trop de détails. Si l’enfant aborde le sujet et qu’il ressent le besoin d’en parler, les choses peuvent être expliquées simplement. Il peut être intéressant de commencer l’échange à partir des informations qu’il a et de compléter avec des mots simples sans être pointilleux dans ses explications.
Si l’enfant n’en parle pas lui- même, il n’est peut-être pas souhaitable d’aborder le sujet avec lui. Cela risquerait de lui créer des peurs qu’il n’avait pas forcément auparavant.
Les enfants sont des éponges a` émotions : ce qui les inquiète souvent, ce sont les émotions qu’ils perçoivent chez les plus grands et notamment chez leurs parents. Les adultes doivent donc essayer dans la mesure du possible de masquer leur anxiété en présence de leurs enfants.

S’organiser = rythmer le quotidien

Structurer le temps quotidien en concertation avec tous les membres de la famille (réaliser un planning par exemple), pour donner la place nécessaire au travail, aux gestes de la vie quotidienne, aux devoirs, à la détente en prenant en compte les besoins et le rythme de chacun

Veiller à garder une bonne hygiène de vie

- préserver le sommeil, limiter les écrans,
- veiller à la qualité de l’alimentation et prendre le temps de cuisiner
- maintenir une activité physique en respectant les consignes gouvernementales. De nombreuses vidéos proposent des exercices réalisables en espace confiné. La plupart sont réalisables en famille et réjouiront les enfants. Penser à convenir d’un horaire commun avec les voisins pour limiter les nuisances sonores : une amorce de solidarité ?

Préserver du temps pour soi

Nous manquons habituellement de temps pour se recentrer sur ce qui compte vraiment pour soi. C’est le moment de s’organiser pour s’accorder ce temps enrichissant et fortifiant :
- en tenant un journal
- en lisant et en s’informant sur des sujets qui nous intéressent pour lesquels on n‘a jamais pris de temps
- en communiquant avec des personnes importantes pour vous
- en recherchant des solutions aux problèmes que l’on n’a pas le temps de traiter habituellement
- en étant à l’écoute de son corps et de ses émotions et en s'entraînant à la Pleine Conscience pour apprendre à stabiliser son esprit, pour limiter l'anxiété dans le contexte de crise, pour développer l’auto compassion, pour clarifier ses valeurs, pour mieux prendre conscience des besoins de son entourage et développer l’empathie et la solidarité etc…?
- en réfléchissant à l’après confinement et à une nouvelle façon, peut-être, d’aborder la vie

Comment mieux vivre le déconfinement ?

Plus de détails dans le bulletin n° 46

Comment dépasser ses peurs pour continuer à avancer ?

Par Jennifer Grimard

Identifier ses peurs

Posez-vous les 3 questions suivantes :
- Dans quelle situation, ai-je peur ?
- Qu’est-ce qui provoque chez moi un fort sentiment de peur ?
- Qu’est-ce que je ressens précisément à ce moment-là ?

Agir pour dépasser ses peurs

Pour dépasser ses peurs, il convient d’y faire face, de ne pas fuir.
Commencez par de très petites actions et voyez ce que cela provoque chez vous. Dans ce processus d’exposition, focalisez-vous sur le moment présent.
La méditation Pleine conscience et la visualisation peuvent vous aider.

Comment se motiver au travail dans un contexte instable et incertain ?

Par Laurène Dufournaud

Dans un premier temps il est important d’accepter que ces incertitudes risquent de durer encore longtemps. L'admettre est une première étape nécessaire pour se projeter et avancer plus sereinement.
Avant la reprise, faites un bilan personnel. Comment s'est passé le télétravail pour vous ? Les points positifs et négatifs. Une réflexion sur la manière d'intégrer ce positif en entreprise peut alors être intéressante. Si possible, reprenez contact avec votre entreprise et visualisez les tâches qui vous attendent à votre retour. Cette anticipation peut diminuer vos inquiétudes.
Ensuite, il semble primordial d’avoir le temps d’échanger avec ses collègues. Par exemple, faire le point sur ce qui vous a manqué et sur ce que vous êtes heureux de retrouver. Il importe que chacun puisse partager son expérience du confinement, mais aussi ses nouveaux besoins.
Pour la suite, fixez-vous des objectifs : le manque de visibilité et de buts à atteindre peut-être démotivant. Pour le moment les objectifs pourront être à court terme. Comme lors du confinement, se dresser un planning est une aide précieuse pour garder sa motivation et atteindre ses objectifs. Vous pouvez noter les missions que vous devez faire et vous en féliciter lorsque celles-ci ont été réalisées. Se récompenser est une étape importante pour rester motivé et enthousiaste.
Enfin, soyez bienveillant envers vous-même et vos collègues dans la reprise du rythme du travail. Nous vivons beaucoup de changements en peu de temps, le retour au travail va être difficile pour tous.

Comment se préparer au déconfinement avec nos enfants ?

Par Delphine Larue

Voici quelques ressources pour vous guider :
- Ce virus, qui est ce ?

- Comprendre les gestes barrières
- Apprendre les gestes barrières à ses enfants

- Apprendre aux enfants à se laver les mains

- Apprendre aux enfants à porter un masque
Le port du masque est à adapter en fonction de l’âge de l’enfant : pour les plus jeunes, il est préconisé de se concentrer sur le lavage de main et le respect des gestes barrières (comme tousser dans son coude) ; plus les plus grands qui peu à peu sont en mesure de comprendre davantage, les parents auront la possibilité d’expliquer les choses, l’importance de la distance sociale et de l’encourager à porter un masque lorsque c’est nécessaire.

- Et pour vous aider à vous relaxer en famille, quelques idées pour que chacun arrive à se recentrer sur soi, à écouter ses émotions et ses sensations corporelles.
se relaxer en famille 1
se relaxer en famille 2

Déconfinement : Comment accueillir ses collaborateurs ?

Par Emilie Leyrit-Eschalier

le manager prendra le temps d'accueillir et d'écouter les réflexions, les doutes, les remises en question, les angoisses, les incertitudes et les fragilités de chacun. Il sera intéressant d’accorder du temps individuellement aux collaborateurs mais de dédier aussi des temps au collectif

Comment structurer l'entretien ?

- bilan de cette forme de télétravail un peu particulière, de ce qui a fonctionné (et qui peut être conservé) et de ce qui n’a pas fonctionné,
- recueil des propositions des collaborateurs concernant la façon dont les choses peuvent changer / évoluer...

Points de vigilance dans les entretiens individuels ou collectifs

Le manager devra :
- Être empathique, sincère et soutenant : montrer de la disponibilité, montrer des signes de reconnaissance du travail effectué pendant le confinement, appliquer les principes de la communication non violente (c.f. Marshall Rosenberg)
- Pratiquer l’écoute active (c.f. Carl Rogers) pour mieux cerner les difficultés des collaborateurs : ne pas juger, ne pas minimiser les difficultés exprimées …
- Reconnaître et accompagner les émotions des collaborateurs.

Rester vigilant envers les collaborateurs en difficulté

Comment traiter le sentiment d’iniquité entre les collaborateurs ?

Par Annabelle Morge et Laurène Dufournaud

- Organiser des temps d’expression pour connaitre leur questionnement
- Prendre en compte les perceptions et les propositions des collaborateurs
- Questionner régulièrement ses collaborateurs sur leurs difficultés
- Communiquer clairement et exprimer de la reconnaissance envers le travail réalisé

Comment se préserver, au poste de manager, dans la période de déconfinement ?

Par Marie Trillet

1- développer une communication assertive pour mieux se faire comprendre et éviter les climats de tensions. Ce qu’on appelle la communication assertive est la faculté de transmettre un message clair et direct afin d’éviter les interprétations et l’agressivité (parfois sans s’en rendre compte).
2- prendre soin de soi : l’accompagnement du changement est energivore. Il faut donc s’offrir des temps de pause, savoir couper le soir , le week-end. Un outil efficace est la médiation en pleine conscience qui permettra de se re connecter au moment présent et ne pas se laisser dépasser par le flot de pensées anxiogènes.
3– Développer l’autonomie des collaborateurs : Les travailleurs ont besoin qu’on leur fasse confiance. Être un référent ne veut pas dire tout contrôler. Si le télétravail prend une place plus importante, l’autonomie des salariés est forcément de mise.
4 - Communiquer est toujours mieux que de se taire. Alors osez les compliments, les feed-back, les échanges sur la situation spécifique de chacun. Parlez et faites parler, vous ne le regretterez pas.
5- pour finir, ne restez pas seul. Échangez sur vos difficultés et bien sûr vos victoires avec des collègues managers ou RH, des amis, même un psychologue du travail, toutes les personnes avec lesquelles vous pouvez partager ce qui vous anime.


© "EIPAS" 2008-2020, tous droits réservés | Mentions légales