Logo EIPAS
Administration
Identifiant : Mot de Passe :
retour

Accueil

|

Consultations

|

Ateliers
collectifs

|

Services aux
entreprises

|

Actu

|

Ressources
SALARIES
ENTREPRISES

|

Ressources
PROFESSIONNELS
DE SANTE

|

Bulletin
Mieux Vivre
Au Travail

|

Contact

|

Formations

|

EIPAS sarl
Organisme de formation


Le Harcèlement sexuel au travail

Comprendre le harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel est défini dans la loi du 7 août 2012 comme :
1/ le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui :
- soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant
- soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante
2/ Le fait, même non répété, d’user de toute forme de pression grave, dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte de nature sexuelle, que celui-ci soit recherché au profit de l’auteur des faits ou au profit d’un tiers. Le harcèlement sexuel peut prendre des formes verbales, non verbales ou physiques: «plaisanteries» ou commentaires obscènes sur la personne, proximité physique intrusive, gestuelle à connotation sexuelle, mise en évidence d’images ou objets pornographiques...

Il ne faut pas confondre séduction et harcèlement.
Dans un rapport de séduction, le ressenti est généralement positif.
Si la personne se blâme, si elle ressent de la colère ou de la tristesse triste, si elle se sent humiliée, mal à l’aise et surtout si elle a l’impression que la situation lui échappe, il ne s’agit plus d’un rapport égalitaire mais d’un rapport de pouvoir dans lequel l’autre cherche à dominer. Et alors il peut s’agir de harcèlement.

La victime ressent honte, culpabilité, peur, méfiance. Elle pourra alors
- avoir des difficultés à évoquer ce qu’elle subit
- se replier sur elle-même, s’isoler,
- développer certains troubles (physiques mais aussi psychiques comme la dépression, le recours à des conduites addictives...).

L’entourage professionnel peut être clivé entre, d’une part, ceux qui comprennent la victime et la gravité des faits
et, d’autre part, ceux qui minimisent le harcèlement pour soutenir un collègue « sympathique » et qui peuvent être choqués par une éventuelle sanction prise par l’entreprise contre le harceleur.
Pour comprendre la sanction, il faut comprendre que ce sont les actes, le comportement du harceleur qui sont jugés, pas ce qu’il est, qui il est, ni la qualité de la relation avec les collègues qui l’apprécient. Il existe des comportements qui sont inacceptables au travail, le harcèlement sexuel en fait partie.

Comment soutenir la victime ?

Ressources spécialisées

Quels conseils lui donner

Quelles ressources peut–elle développer pour se protéger ?

© "EIPAS" 2008-2019, tous droits réservés |